9e ArT : BD / Comics / Manga

Quarante ans après le cinéma, le même processus se répète.

En effet, en 1964, Morris et Pierre Vankeer décident de publier chaque semaine dans le journal Spirou une série d’articles sur l’histoire de la bande dessinée.

Ils envisagent dans un premier temps de titrer cette rubrique le Huitième Art, mais des techniciens du journal signalent aux auteurs qu’il existe déjà un 8e art : la télévision, alors en plein développement.

Dans le premier article paru sous le titre Neuvième Art, musée de la bande dessinée, il reste une trace de cette hésitation : « Les bandes dessinées sont nées avant le cinématographe de MM. Lumière.

Mais on ne les a guère prises au sérieux pendant les premières décennies de leur existence, et c’est pourquoi la série d’articles qui débute aujourd’hui s’appellera 9e Art. » 

Cette phrase qui a perdu tout son sens, le retrouve si l’on remplace dans la phrase 9e par 8e art. Souvent la création du 9e art est attribuée à Francis Lacassin, auteur du livre Pour un neuvième art, la bande dessinée, mais ce livre ne date que de 1971, 7 ans après les articles de Spirou.

Précisons toutefois que Morris n'a jamais considéré la bande dessinée comme étant un art (majeur ou mineur). C'est en apprenant que le cinéma était devenu le « 7e art » qu'il a déclaré, mi-moqueur, mi-agacé, mais avec l'esprit caustique et sarcastique qui le caractérisait: si le cinéma est le 7e art, alors la bande dessinée est le 8e ! (devenu 9e... art une fois Morris informé que la télévision était considérée comme le 8e art).

Lorsque les journalistes lui parlaient de 9e art concernant la bande dessinée Morris se mettait facilement en colère et rappelait volontiers le ridicule (à ses yeux) de cette appellation.

 

Aucun billet.

 

 

Bienvenue

 

 

Bonne Promenade & Découverte de notre Site

Nous sommes en cours de restructuration : Veuillez nous excuser de cette gène Erreur 404 - Page introuvable

 

 

Numéro de Copyright

00065534-1